Actualité

La parole d'Arnaud Dutheil, Directeur du CAUE de Haute-Savoie


Paysage, surcroît et intention

Le paysage de notre région résulte de l'intervention des habitants qui le façonnent au gré de leurs besoins. Habitations, routes, champs, forêts, zones commerciales, équipements publics se sont mis en place, donnant à voir l'organisation de notre société et sa capacité à s'adapter à des environnements variés. De ces multiples interventions surgit parfois le sentiment du paysage. D'un seul coup, sur notre parcours, nous attachons à un morceau de territoire une valeur émotionnelle d'esthétique, de mémoire, de plaisir, d'union entre ce que nous sommes et cet environnement. Ce bien être est comme donné par surcroît puisqu'il n'était pas dans l'intention première des habitants de le créer et de le susciter.

L'importance du paysage est de plus en plus prise en compte et des politiques sont en place pour préserver, valoriser et parfois même soutenir la création paysagère. Ainsi dans le cas des parcs et jardins, qui relèvent justement de l'art du paysage, l'émotion est au coeur du projet. Depuis 50 ans, cet art de la composition des jardins s'est étendu aux espaces urbains et aux lieux publics. Les documents d'urbanisme, eux-mêmes, incorporent dans leur élaboration la démarche de paysage essayant ainsi d'accorder aménagement et sensibilité.



Art en paysage

Ces deux approches du « surcroît » et de l'intentionnalité doivent être considérées pour comprendre l'intervention des artistes dans le paysage. Leurs apports visent à révéler un aspect du comportement humain, un effet de notre société ou une expression de notre rapport à l'environnement à un moment donné.

Le lien qu'entretiendra une µuvre avec un site fera apparaître le paysage comme sujet principal ou comme simple support. Ainsi une installation peut raconter un territoire, révéler un nouveau paysage, lui donner une caractéristique insoupçonnée, en modifier le sens même. Par un dispositif lumineux sur un site industriel de l'entrée de Saint-Etienne, le concepteur vient exalter la continuité historique de la pensée entre industrie et design.

Une intervention peut aussi constituer une scène en elle-même avec un arrière-plan au service de l'installation. Ainsi, dans la Drôme, l'intervention du collectif « Dérive » vient, avec Anima-Motrix, créer une dimension artistique et participative dans un espace géré initialement pour maintenir sa biodiversité.



In visu, le sens

Dans ce magazine, les photographies sont elles-mêmes des interprétations, des regards portés sur des sites. À la manière des peintres qui, à partir de la renaissance, vont considérer le paysage comme un sujet, les photographes vont tirer de l'intervention d'un artiste une nouvelle expression paysagère. La prise de vue constitue d'ailleurs, dans certains cas, la seule trace de l'installation qui était prévue comme éphémère. Ainsi les « Bidons sans frontières » de Gérard Benoît à la Guillaume mobilisent la mémoire « laitière » et le volontariat des habitants du territoire pour mener à bien son installation. Une fois en place, l'artiste réalise lui-même les photographies, constituant ainsi son µuvre support d'émotion partageable. Ce que nous voyons a une portée universelle (régionale/nationale) par l'utilisation iconique du bidon et nous renvoie à un lieu et une histoire locale par le paysage scénographié.



In situ, les sens

La rencontre des arts plastiques et des paysages est avant tout l'occasion d'une expérience sensorielle à réaliser sur place. Ce travail, par la diversité des productions recensées, veut donner envie d'aller à la découverte mais également susciter d'autres commandes. Celles-ci sont des moments d'échange entre l'artiste et son public, entre la culture et la nature, entre la création et l'urbain... autant de situations qui présentent un visage insoupçonné de notre grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Car nos paysages (nos visages) concrétisent sur le territoire ce que nous sommes : attachés aux grands sites patrimoniaux, désireux d'embellir notre cadre de vie quotidien et porteur d'une créativité à l'unisson des dynamiques économiques.

Identifiant :
39525
Mis en ligne par :
Nathalie LEQUY